BEHIND THE WALL

by Looping, Rob & Ypsos

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

    Projet en téléchargement "à prix libre" en cliquant sur "BUY NOW".
    Si vous êtes pauvre, ou radin, tapez 0€ pour l'avoir gratos.

      name your price

     

1.
2.
3.
01:56
4.
5.
02:30
6.
7.
8.

about

Concept / Beats : Looping
MC's : Rob & Ypsos
Arrangements : Saïd
Design : Guliver

Contact/Booking : behindthewall.contact@gmail.com

FAN PAGE : www.facebook.com/pages/BEHIND-THE-WALL/616792611708244


...


En 2011, Looping élabore presque entièrement un projet de disque.Il a le titre déjà, l'idée de base de la cover, le mix d'instru pratiquement dans sa forme finale, et même les thèmes des morceaux.
Dans un mail long comme un jour sans pain, il soumet donc ses idées à son "casting", Rob & Ypsos pour les voix, et Guliver pour l'aspect visuel...

A suivre...

credits

released December 7, 2013

Wakos Music / L'Appartement 2013
Mixage / Master : Looping & Rob
Cover : Guliver
Graphisme Label : Gundi

tags

license

all rights reserved

about

Wakos Music France

contact / help

Contact Wakos Music

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: True Man Show - feat Saïd
Prêt pour Armageddon
t'as mis sous celo' du hasch
tu tends l'oreille cherches l’écho du large
des signaux de fumée mais tes yeux ne voient que ces gros nuages
un feu de poubelle
ou bien l’ego du lâche
facile de se laisser aller
au vu de ce qu'on te promet
dix piges de bourrage de crâne
ont eu raison de tes nerfs
ont déjà annihilé toutes tes envies de plein air
pour ne te faire rêver qu'en regardant le sommet
l'avenir de l'homme est comme son passé, troglodyte
ou comme son présent, prolo contre gros lobby
allégorie de comptoir, je dirais Frodo contre Boromir
ou autre histoire grand public de gros lot contre bonhomie
tout n'est qu'hypocrisie, mytho, pipeau risible
ou vérité nuisible, sincérité psychorigide
plus trop de salive, que de l'acide chlorhydrique
en guise d'organe cardiaque un compart' frigorifique
mais merde....

j'veux plus faire partie de ce "True Man Show"

Tu cherches du taf construis des murs, filière d'avenir
j'm'en fais seulement quand mes réserves de fines herbes s'amenuisent
dans ce "True Man Show", je suis aussi vrai qu'un chanteur avec la coupe afro
j'suis pas aussi naïf que Jim Carrey
depuis mes dix-huit balais j'ai un business à tenir
oui j'ai le mal de vivre
et pour info même quand je suis tout pâlot la rime coule à flot mais ça vaut pas un week end à Venise
gosse, j'ai fais un monde avec une tonne de Lego
aujourd'hui je boxe les mots
je suis mon propre héro
je sais que j'ai plus l'âge de vivre dans un nuage de weed
mais d'ici j'ai des vues aériennes sur la muraille de Chine
j'bosse, et le soir je rap mes textes
fort, histoire de m'aérer
je crève l’écran comme dans un Vidéodrome
je reste fidèle au poste, le rap c'est mon billet low cost

j'veux plus faire partie de ce "True Man Show"
Track Name: Avion De Papier - feat Saïd
Il y a des murs dans nos chambres mais pas dans l'imagination
les soucis des adultes ne sont que machinations
j'voudrai être le chinois dans les Goonies
toujours le sourire, des gadgets par millier, dix piges donc je vis à fond
j'veux être pilote de ligne on me dit "ah bon , empaffé ?
ton père c'est pas Rothschild" donc j'fais des avions de papier
des rouleaux d'PQ en guise de canons en acier
j'veux me barrer même si je sais que mon daron en a chié
faut qu'j'appelle Rob
c'est un pote du hood
il habite en face donc on parle dans des pots de yahourt
on s'prépare à un long voyage donc il faut de la bouffe
des barres chocolatées à gogo dans le sac à dos
lui dessine les plans
moi j'esquive les gens et leurs questions trop indiscrètes
j'prépare mes projets en sous marin même si je sais que mes copains me disent bête, j'leur mets trop plein de disquettes

Eh yo les potos ! quand est-ce qu'on se fait la malle
ya pas photo, quitte à faire un putain d'scandale
la tête à Toto, j'pense qu'à mettre les voiles
à pied, en auto, en vaisseau vers les étoiles

J'mate la télé car avec les fumées d'usines et les lumières de la ville je ne vois plus les étoiles
obnubilé, j'passe pour un fêlé parce que je n'parle
que d'Mars, Saturne et Jupiter et jubile à l'idée d'un voyage dans l'espace
en journée j'griffonne des schémas en fond de classe, en soirée
j'décolle Tintin, pas moyen qu'j'retourne au sol, enfoiré
nous sommes les as des astronautes en culotte courte
on fait une carte spatiale avec des balles de tennis et des ballons d'foot
ouai, ouai, j'vais galérer mais j'ai des potes pour m'aider
Ypsos pour bricoler, Looping pour piloter
des après-midi entiers à fouiner dans les greniers
pour amasser des pièces détachées sous le sommier
une lampe torche sous la couette
j'm'attèle à des prouesses
telles que faire un train d'atterrissage avec une brouette
un châssis en boîtes d’œufs/des p'tites ailes en bois bleu
une toiture en toile, pour mettre les voiles

Eh yo les potos ! quand est-ce qu'on se fait la malle
ya pas photo, quitte à faire un putain d'scandale
la tête à Toto, j'pense qu'à mettre les voiles
à pied, en auto, en vaisseau vers les étoiles
Track Name: Bouches Cousues
J't'apprends rien tout le monde court après le fric
du plus bas des clochdus au plus haut des politiques
sans gabardine, port d'arme, crime désorganisé
monsieur tout le monde détourne des fonds, trafique des organes
bref, des points de suture pour des petites coupures
vrais héros, petite roulure
petite crasse, pire souillure
j'ai pris le temps de compter le butin
de relever le compteur des petites putains
vite, couperai - je les têtes à temps pour qu'il n'en reste plus qu'un
ça fera ça de moins à partager
notre espèce à elle seule un petit bestiaire
hiérarchisé à la manière de la chaîne alimentaire
ferme ta gueule, t'auras chaud aux chicots, ce coup-ci je préfère
te graisser la patte, laisser la batte au vestiaire
bien entendu, t'as rien vu, rien entendu,
même si c'est moche, reçu ?
et si tout se passe comme prévu
d'une main tu salues, de l'autre tu
mets un billet à gauche

La devise ici c'est bouche cousue
ou on te roue de coups, on te bouffe tout cru

T'as pas idée
à quel point les caves sont habitées
de rats telles les poubelles de la municipalité
si tu tends l'oreille tu peux entendre des blazes et des chiffres
mais on coupe celles de quelques uns lorsqu'il y a des fuites
donc j'ai su me faire discret sinon tu t'fais braquer
entrez, fermez les portes sans les claquer
demande moi pas mon nom
dis toi juste que je fais partie du décor
vingt piges que je balaye ta merde
les seringues, les mégots, les canettes de la veille
là où tu glisses dans les crachats
entre les vautours, les hyènes, les pimps et les pachas
les crimes et les braquages
de Brinks, les bagarres
j'ai deux amis, mon chien, mon flingue face aux malheurs de la vie
et c'est bien comme ça, car la devise ici c'est ferme la
ou on te colle un pruneau dans le cervelet

La devise ici c'est bouche cousue
ou on te roue de coups, on te bouffe tout cru
Track Name: Derrière Les Murs
Tu t'casses le nez à jouer les passe-murailles
privé de ta vue, l'imagination va bon train, incurable
est la curiosité qui t'anime, t'as ta dose de suspens
et à force de ronger ton frein t'as plus de quens
t'as pompé tout ton joint, t'as plus d'benz
et soudain tout bascule, tu t'mets à les voir
d'abord le vieux d'à côté sans son ben
en train de cogner sur sa femme avec une poêle
tu pensais pourtant du bien de lui
écœuré tu détournes le regard
sur un autre pan de mur
et tu vois la voisine, la grande brune,
et deux types, elle, petite nuisette rouge pour les rendre durs
pendant que l'un prend la bouche l'autre prend le ...
tu te dis qu'à l'occas' tu passeras lui demander du sucre
soudain une vive lumière attire ton œil chez le voisin du dessus
début de cycle pour floraison....

Qu'est-ce qui se passe derrière les murs

Avec ce nouveau pouvoir, la gratuité m'attend,
j'm'infiltre comme un bandit, dévaliser la banque ?
non, j'fly en ville, avec une ou deux félines, filiformes
fumer quelques phillies dans une chambre d'hôtel quatre étoiles
pas de majordome sénile, qui attende que j'claque des doigts
j'me sers dans les coffres, les cachettes secrètes et les frigos
du foie gras, des ris de veau, des lingots et du gigot
à moi les mini-bars, et les peignoirs de soie
adieu les canettes, les barrettes, bonjour les cépages de choix
ici le seul truc désagréable c'est le vis-à-vis
ironie du sort, les façades translucides des building dont j'culmine
stupide si je reste planté là
besoin d'ambiances nouvelles et de grands exploits
errer comme un fêlé, traîner la nuit
les cellules j'y rentre et j'en sors comme si je baisais la vie

Qu'est-ce qui se passe derrière les murs

J'aurais préféré être aveugle et sourd à la misère de mes congénères
là je vois tout, j'entends tout, du coup j'pète les plombs vénère
c'est trop ils ont rempli à ras bord le conteneur
j'cachetonne, je bois, mon temps s'écoule à l'allure où je pompe l'herbe
je n'veux plus de supers pouvoirs, laissez-moi être un sous-homme
désévolué, j'veux atteindre le sous-sol
perdu sans boussole, les réseaux tués
le réservoir à sec, le moteur qui toussote
me parlant à moi-même, un coup je hurle, un coup je chuchote

Qu'est-ce qui se passe derrière les murs