LE SALAIRE DU LABEUR

by Ypsos

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

    Projet téléchargeable à prix libre en cliquant sur "BUY NOW".
    Si vous êtes pauvre, ou radin, tapez 0€ et vous le téléchargerez gratos.

      name your price

     

1.
01:54
2.
3.
4.
04:01
5.
6.
7.
03:24
8.
01:06
9.
03:43
10.
11.
12.
13.
14.
15.
01:43

about

ANALYSE CRITIQUE DU "SALAIRE DU LABEUR " PAR CEA DESAXE :

Ypsos nous emmène dès le départ au trou profond, carrefour de nos existences. Et avec une forme léchée, pour ne pas jouer au rigolo ! On avait fini par oublier que le hip hop pouvait canaliser des forces de réflexion pour engranger une énergie révoltée, qu'il avait le pouvoir d'emmagasiner des consciences lassées et les pousser à la transgression, la transformation sévère. La musique comme artisanat pour la guérilla urbaine et cérébrale en vérité.
Mais comme Ypsos l'a souligné avec son confrère rob dans « sous les pavés », nous sommes la génération d'après les utopies sociales, nous sommes les gosses des rêves devenus maussades au contact du réel. Que ce soit le réel chinois ou américain, le libéralisme comme le communisme comme échecs pour l'homme à présenter une société dans laquelle il vie sainement . Le Xxème siècle a fait totalement main basse sur la nature humaine et son potentiel de radicalisation évolutive.
C'est pourquoi avec Ypsos on entend toujours la voix de la galère, la voix du travail désespéré, transmutée en rage intelligente, en punchlines largant foison d'exemples concrets de l'esclavagisme moderne, c'est à dire celui-du corps et de l'esprit. Tout y est décrit, le pouvoir de la représentation, pouvoir absolu donc totalitaire de l'image , sa manifestation par l'outil de conditionnement cérébral de masse télévision. Toutes les subtilités du mal à l'oeuvre sont transcrites, tous les souterrains inavouables de l'homme engendrés par la civilisation même. Seul le propos choc est à même de briser les chaînes des anonymes. Le hip hop est la puissance verbale d'un seul, la revendication d'une voix mais la voix d'Ypsos nous emmène toujours vers un dépassement de sa personnalité en vue de proposer une véritable vision du monde, qui est aussi une esthétique, aussi apocalyptique soit-elle. En ceci Ypsos est à des années lumières de ce que fait le rap actuel dans son courant majoritaire : présenter les multiples déclinaisons possible d'une forme désossée . Le hip hop dans la forme évolue mais encore faut-il aussi s'intéresser à son esprit, et c'est ce qui tape chez Ypsos, un véritable état d'esprit comme alternative au schéma parfois bien manichéen du rappeur et de son rapport au pouvoir . Mais dans la forme, ça pète quand même, ça rappelle les bonnes boucles à l'ancienne de De La Soul, avec des morceaux entraînants « on lache pas le morceau » par exemple. Son flow est loin du rap français monocorde, et le style est unique. Au départ j'avais voulu mettre des citations de certains morceaux, mais je vous laisse découvrir la puissance de certaines formules, indéniablement Ypsos est conceptuellement armé. Et il y a toujours une image choisie représentant réellement le propos . L'usage de la métaphore offre une puissance vitale d'évocation, son originalité peut nous faire penser par association d'idées au système imaginal des surréalistes, mais encore une fois Ypsos n'est pas comparable à une autre voix. Et il travaille sévère. Respect. Bon c'est un peu de la musique pour mutants révolutionnaires quand même « car la fin est programmée »

credits

released June 30, 2010

tags

license

all rights reserved

about

Wakos Music France

contact / help

Contact Wakos Music

Streaming and
Download help

Redeem code